6ème Prime, et Dave retourne en Hollande…

…ha, on me dit que ce serait plutôt l’île Maurice, au temps pour moi. En tout cas il mange quand même toujours du gouda, hein, dites ? Bon, résumé du sixième prime…

Pour ce sixième prime, avec six candidats restant, chaque candidat avait pour la première fois l’occasion de chanter deux chansons… soit récolter deux fois plus de bleus… ou deux fois plus de rouges !

Lussi est la première à entrer en scène. Elle reprend d’abord Ain’t No Other Man, de Christina Aguilera. Pas vraiment son univers, on peut remettre légitimement en doute l’origine du choix, mais passons… La jolie Lussi s’en sort plutôt bien, et récolte 3 bleus, ainsi qu’un rouge de la part de Marco Prince, resté un peu en dehors. Une fois les cinq autres candidats passés, elle reviendra interpréter Pas Assez de Toi, de la Mano Negra. Même verdict, mais cette fois c’est Lio qui voit rouge. Elle ne se lâche pas assez, selon elle. Moralité, on veut du Lussi en rock et en explosions la semaine prochaine, pas vous ?

Vient ensuite Dave, qui pour ses deux derniers morceaux à la Nouvelle Star (mais ça il ne le savait pas encore…) a choisi d’abord de reprendre On s’attache, de Christophe Maé. Et comme il n’arrive pas encore à changer le plomb en or, il ne vole pas beaucoup plus haut que l’original, et récolte deux bleus, et deux rouges de Lio et Philippe Manoeuvre. Il fera ensuite ses adieux sur Kiss From A Rose, de Seal. Trois rouges et un bleu de Marco Prince plus tard, Dave nous quitte… logiquement.

François est le troisième candidat de la soirée. Restant sur une bonne impression avec son Machistador de la semaine dernière, il nous interprète cette fois Don’t Stop de Music de Rihanna. Un risque qui s’avère payant, puisque François récolte 4 bleus, et André Manoukian de le comparer à Julien Doré sans le citer.

Mais ne crions pas au génie tout de suite… Comme Camélia qui l’année dernière avait repris Womanizer selon la version de Lilly Allen et non de Britney Spears, c’est le Don’t Stop the Music de Jamie Cullum que François nous remet à sa sauce. N’empêche, ne boudons pas notre plaisir !

Le deuxième morceau de Francois sera Respire, de Mickrey 3D. Bien mais pas top, on sent là aussi que le choix ne venait peut être pas de lui, et qu’il a fait contre mauvaise fortune bon cœur, avec les limites que ça implique… le jury est divisé, 2 rouges 2 bleus.

Au suivant, comme dirait Brel ! (qui doit se retourner dans sa tombe d’être aussi souvent massacré… Florent, si tu nous lis…)

Benjamin entre en scène, et chante Je t’emmène au vent de Louise Attaque. Au delà de sa diction qui zappe complètement le double sens « notre amour est éternel/notre amourette éternelle », Benjamin va glisser, sauter, sautiller, et se rouler à terre pour mimer l’énergie dans une chanson qui n’en avait pas spécialement besoin. Première déception pour moi depuis le début de ses prestations. Verdict : 2 rouges, et 2 bleus de la part des « chanteurs » Lio et Marco Prince.

Mais que l’on se rassure dans les chaumières, Benjamin reviendra ensuite avec Creep de Radio Head, et repartira tout de même au lit avec ses 4 bleus.

C’est ensuite au tour de Ramon, et sa reprise des Eagles : Hotel California. Comment chanter correctement un morceau qui fait partie du package habituel que l’on retrouve dans tous les karaokés du monde ? (mais si, avec le faux clip où on voit les bateaux dans le port de plaisance)
Et bien ne posez pas la question à Ramon, il n’a pas trouvé la réponse.

Quatre rouges au rendez vous.

Mais Ramon va complètement inverser la tendance sur son deuxième morceau, et convaincre le jury sur J’aime Plus Paris de Thomas Dutronc

Enfin, last but not least, Luce était la sixième candidate du soir.

Avec un total de 8 bleus (carton plein 2 x 4, pour les deux qui dorment à côté du radiateur), Luce va d’abord enchanter le jury avec Les Sucettes, cette chanson de Serge Gainsbourg écrite pour l’innocente France Gall. Ensuite, c’est Tainted Love qui y passe. Comme d’habitude, Luce emmène tout le monde avec elle. Seul bémol pour moi, plus les primes passent et plus j’ai l’impression de voir la copie de la semaine précédente. Luce a toute une série de tics et de manières lorsqu’elle chante qui, à force de se répéter, pourrait bien finir par lasser. Mais rien de tout ça pour l’instant, alors on profite !

Au final, on notera aussi Virginie Guilhaume qui coupe la parole à Marco Prince par manque de temps… avant d’enchaîner sur 45 secondes de « n’oubliez pas, il faut voter » et de répétition des numéros de chaque candidat. Le tout quelques secondes avant une longue coupure pub. On oublierait presque parfois qu’on regarde une machine à fric… naïveté quand tu nous tiens.

Les vidéos comme d’hab, c’est là pour la Belgique, et pour la France.

(PSs : de l’auto-promo s’est glissée dans cet article, saurez vous la retrouver ?)

Soyez le premier à commenter

Un avis ?