Septième prime, et comme un sentiment d’injustice.

Alors que tout le monde s’attendait à voir une certaine logique respectée avec un départ hispanique, c’est finalement Benjamin qui quitte l’aventure. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça ne laisse pas indifférent…

De ce septième prime de la Nouvelle Star, on retiendra principalement un carton plein de François, une excellente version de Glory Box de Portishead par la jolie Lussi,  un moment d’anthologie offert par Luce, et l’élimination surprise de Benjamin.

François n’en fini plus de surprendre. Lui qui bénéficiait surtout d’un gros capital sympathie au début de l’aventure, montre chaque fois un peu plus qu’il a sa place dans l’émission. Machistador lui a définitivement servi de déclic il y a quelques semaines. Depuis, à part un faux pas sur Mickrey 3D, il enchaîne les prestations convaincantes, et les choix musicaux agréables. Quel plaisir d’entendre du Deep Purple (Smoke On The Water) en prime time dans une émission comme celle là !

Lussi, Lussi, Lussi… Impériale sur Les Histoires d’A des Rita Mitsouko, elle enchante ensuite sur Portishead. La aussi, un choix musical qui fait plaisir, et un je-ne-sais-quoi qui se dégage de cette interprétation. Seul André Manoukian met un rouge sur son second morceau… mais on sent la justification difficile, soit.

Luce débute avec une chanson qui se prête plutôt bien à sa manière d’interpréter : Miss You des Rolling Stones. Bien sans plus, c’est avec son deuxième morceau qu’elle va marquer les esprits. En reprenant Gigi L’Amoroso de Dalida, elle prend clairement un risque. Mais quand elle arrive à faire taire tout Baltard par son interprétation (les autres avaient déjà essayé, mais il y a toujours bien une dizaine d’abrutis pour gueuler pendant les chansons), ça vous hérisserait les poils de bras d’un manchot ! A voir absolument pour ceux qui auraient loupé ça en live !

Et puis Benjamin… ses interprétations du soir n’auront clairement pas été les meilleures de son parcours à la Nouvelle Star, mais ça restait tout de même très bon. C’est donc avec une grande déception et un sentiment d’injustice que l’on a assisté à son élimination, pendant que Ramon, l’esthète hispanique qui chante avec son sex appeal plus qu’avec sa voix, reste en course. Un vote plein d’œstrogènes qui laisse pantois, mais un Benjamin qui prend son élimination avec une philosophie et une maturité qui font largement oublier ses 16 ans.

Dans la Nouvelle Star,  ce n’est pas tant le talent qui compte que les votes, et hier soir nous en avons eu une nouvelle cruelle démonstration. Espérons maintenant que la logique soit enfin respectée la semaine prochaine, et que l’on renvoi une bonne fois pour toute notre ami sucré dans un pays où on comprend un minimum ce qu’il chante.

En attendant, vous en avez maintenant l’habitude, les vidéos sont là pour la Belgique, et pour la France.

6 Commentaires

  1. François, énorme de plus en plus (bon je l’ai pas vu mais j’y crois ^^)
    Luce, j’ai vu Dalida, j’ai trouvé ça pas terrible ^^
    Lussi, entendu vite fait le Glory Box, je crois que je vais me le refaire en entier 🙂
    Benj, bof bof, cette fois, tant pis.
    Ramon Kof kof, non rien.

    Merci Mickrey 😉

  2. Luce sur Dalida, c’était bof mais bien jusqu’au moment où la musique s’arrête, la lumière s’éteint, et elle commence à « jouer »… là, rien à dire 🙂

  3. Franchement je suis dégoutée que Benjamin soit parti , il a que 16 ans et il se démerde super bien !

1 Rétrolien / Ping

  1. Les tweets qui mentionnent Elimination de Benjamin, ou le vote oestro-gêné ! | Nerdalors -- Topsy.com

Un avis ?