A Scanner Darkly : L’avis critique d’un Nerd

Un film dont je n’avais jamais entendu parler jusqu’à le voir passer sur la TNT, j’ai de suite accroché au design des personnages transformés par un procédé de retouches d’images à l’aide du logiciel Rotoshop, dont Richard Linklater possède les droits. A Scanner Darkly est donc un film bizarroïde avec Keanu Reeves, Winona Ryder et Robert Downey Jr.

Date de sortie cinéma : 13 septembre 2006
Film disponible en DVD depuis le : 14 mars 2007
Réalisé par Richard Linklater
Avec Keanu Reeves, Winona Ryder, Robert Downey Jr…
Long-métrage américain
Genre : Science fiction , Animation
Durée : 01h40min
Distributeur : Warner Bros. France

Synopsis : Une banlieue d’Orange County, en Californie, en 2013. L’interminable et vain combat de l’Amérique contre la drogue se confond désormais avec sa guerre contre le terrorisme.
Le policier Bob Arctor, spécialiste réticent des missions d’infiltration, est contraint de jouer les taupes auprès de ses amis Jim Barris, Ernie Luckman, Donna Hawthorne et Charles Freck.
Lorsqu’il reçoit l’ordre de s’espionner lui-même, Arctor entame une inexorable descente dans l’absurde et la paranoïa, où loyautés et identités deviennent indéchiffrables.

Bizarre ce film ? Oh que oui, le procédé de retouche ressemble à un Cel-Shading bien connu des gamers. La rotoscopie (c’est son nom) hésite entre le film d’animation et le film normal. En effet, le fim a d’abord été tourné normalement avec de vrais acteurs (et pas des moindres) puis retouchés.

Après l’anecdoctes des effets, parlons du film. Le scénario est plus qu’alambiqué. Adapté du roman Substance mort (A Scanner Darkly) de Philip K. Dick, j’ai eu du mal à suivre Keanu Reeves qui zigzague entre la police et ses amis. Ça c’est pour le début car plus on avance dans le film, plus les détails nous sont livrés et de bouts en bouts, on commence à déchiffrer le scénario. Complexe ? Oui, un chouïa trop peut être.

Mais ce qui m’a le plus frappé dans le film, c’est le jeu d’acteur de Robert Downey Jr qui est absolument incroyable. Ce gars peut tout faire. J’attends avec impatience de le voir dans Sherlock Holmes.

Quant au film en lui-même, disons qu’il reste assez spécial et on sent l’univers de Philip K. Dick, rappelons qu’il est à l’origine de Blade Runner, Total Recall, Planète Hurlante, Minority Report donc vous voyez un peu le topo. Un mélange de film futuriste lié à des vies normales.

L’animation agit comme un effet hypnotisant et vous invite à ne pas décrocher du film. La bande-son n’est pas oublié car signé de moitié par Radiohead, ça aide à faire passer quelques passages un pu déjantés. On voit bien que le romancier à voulu s’auto-biographer dans cette histoire et que le monde de la drogue ne lui est pas inconnu.

Keanu Reeves ,Woody Harrelson et Winona Ryder ont de jolis rôles et le font très bien maiqs Robert, ah ce Robert, fantastique, nous les fait vite oublier.

Conclusion : Un film déjanté, un brin trop complexe, un scénario schyzophrénique à souhait, à voir par curiosité surtout pour le jeu de Robert Downey Jr. 7/10

3 Comments

  1. Bizarre de la part d’un soit disant Nerd de ne pas avoir entendu parler de ce film. Une adaptation de K. Dick merde.

    Très très bon film sinon.

  2. Personnellement, je n’ai pas été « enchanté » du traitement de l’image par le rotoscope. Par contre je trouve l’adaptation relativement fidèle à l’esprit du roman de Dick. Evidemment, il a fallu élaguer, mais ça c’est le problème de tous les films.
    Tout le monde joue parfaitement dans ce film. Woody Harrelson en fait un peu trop mais il a été dirigé, après tout, donc, c’était peut-être ce qu’on lui demandait…

    Substance mort est probablement un des meilleurs romans de Philip K. Dick.

    Dick est sans doute un des grands génies de ce siècle.

    A découvrir d’urgence !

Un avis ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.