[Découvertes] The Lanskies / GoldWave / Imagine Dragon

THE LANSKIES
Cocorico !! Encore une bonne surprise française !

The Lanskies est un groupe de pop/rock fondé à Saint-Lô, en France, en 2006. 5 membres, une formation « basique » mais efficace (chant, guitare, basse, batterie).
Pionner du style « Hot wave » (mélange de New wave avec sonorités plus rythmées et dansantes), aux origines diverses (chanteur anglais, guitariste allemand, le reste est français), ils réussisent, au bout de 2 ans d’existence à s’imposer 1er ex-æquo au festival des Vieilles Charrues en 2008.

Participant à la compilation « Give Me Some Rock’n’Roll » avec Radiohead, The Kooks, The Kills (il y a pire…), le succès frappe à leur porte et leur ouvre les colonnes des Inrockuptibles & de Rolling Stone (VF) et même Tracks sur Arte. De là, ils feront la première partie d’un excellent groupe : The Rapture (Get myself into it, In the name of your love, Miss you).

****************************************************************

GOLDWAVE

Another french group : what about it ??!!

Boum, de nouveau la Normandie à l’honneur : groupe de jeunes se rencontrant au lycée, ambiance pesante, lourde et mélancolique, c’est une bonne surprise.
Goldwave se révèle à la fois intimiste (synthés calmes et easy-listening) et frénétique (accords endiablés), c’est sombre, puissant mais en même temps aéré et lumineux (light… jeu de mots compte double)

****************************************************************

IMAGINE DRAGONS

Mon coup de cœur de cette sélection ! Si ça, ça ne cartonne pas et ne devient pas un grand groupe, je m’interroge…

Originaire de Las Vegas, quartet fondé en 2008, c’est une harmonie musicale atypique comme j’aime les découvrir : un ion s’alliant à un proton, une dose de nitroglycérine cachée dans une bouteille d’Orangina et ça fait quelques mois que j’écoute ça et je n’avais toujours pas fait découvrir ce groupe à mes amis et à vous : oubli réparé.
Leur sens du rythme leur permet de faire la première partie de grands groupes confirmés (Hot Chip, Weezer, Interpol) et de confirmer ce groupe comme découverte « bombesque » multi-visages en mariant allégrement indie-rock métissé de pop, synthé. hip hop groovy, et qui, à coup sûr, permet d’être innovant en évitant les écueils de la régularité et du conformisme.

Mais le morceau qui poutre sec et qui renvoie les autres groupes du genre (Coldplay and Co.) faire cuire des pâtes chez Mémé, c’est bien celui-ci :

1 Commentaire

Un avis ?