[Test] Until Dawn (PS4)

Jeu d’horreur pour PS4, Until Dawn isole le joueur dans un chalet de montagne. Il incarne successivement 8 amis devant échapper à un tueur assoiffé de sang. Ses choix auront un poids non négligeable sur l’issue du scénario.

Editeur : Sony Computer EntertainmentUntilDawnPEGI
Développeur : Supermassive Games
Sortie France : 26 Août 2015
Genre : Survival-Horror
Thème : Horreur
Classification : +16 ans
Mode : Jouable en solo

Avis : Quantic Dream nous a livré Heavy Rain, Beyond Two Souls. Depuis, d’autres structures se sont essayé à partir sur des chemins cinématographique comme Telltale Games avec The Walking Dead entres autres. On crée un scénario et on met le joueur au milieu de tout ça. C’est ainsi lui qui va déterminer certaines routes de l’histoire. Cette fois, c’est Supermassive Games qui arrive avec son Until Dawn, un Slasher Movie vidéo-ludique.

Pour l'instant tout va bien.
Pour l’instant tout va bien…

On va donc suivre 8 jeunes amis qui se retrouvent dans un chalet en haute montagne. De là, ça va être l’horreur, un psychopathe va tout faire pour les assassiner les uns après les autres. Vous prendre ainsi le contrôle de chacun d’eux pendant certaines phases. Tous les codes du Slasher sont réunis dans cet opus. Personnellement, j’ai sursauté plusieurs fois tellement l’ambiance horreur était omniprésente. Dans un jeu vidéo, vous êtes 100 fois plus impliqué et réceptif à l’ambiance que dans un film.

castinguntildawn

Donc, comme l’on disait, on se croit à l’intérieur d’un film. Mais il y a quand même du Gameplay. Vous déplacez vos personnages, vous regarderez ce qui vous entoure, vous pouvez interagir un minimum avec votre environnement (Ouvrir des portes, des tiroirs, examiner des objets etc…). Il y aura du QTE surtout dans les scènes d’actions, certaines seront très rapide et pourront faire mal si vous les louper tandis que d’autres ne porteront pas tant que ça à conséquence. Mais ça, vous ne le saurez jamais à moins de recommencer plusieurs fois le même niveau. Mais ce qu’il y a de plus intéressant, ce sont les choix de vos actions ou de vos propos. En effet, le scénario vous ouvre plusieurs portes qui donneront un effet papillon. Ce que vous expliquera un certain psychiatre (Peter Stormare) entre les chapitres. Dans certaines scènes d’action ou de dialogues, le jeu vous proposera différentes actions que vous pourrez faire (courir ou se cacher, tirer ou ne pas tirer), certaines ne vous laisseront même pas le temsps de réflexion, il faudra choisir très rapidement et vous risquez souvent de vous dire, mince, je n’aurai jamais dû faire ça. Et je trouve ce concept absolument génial. Du coup, vous perdrez parfois certains de vos personnages. Mais sachez qu’apparemment, on peut finir le jeu avec tous vos héros vivant. J’ai pour ma part finis avec 4 persos (j’en ai perdu 1 à la dernière minute du jeu à cause d’une erreur rageante au possible, j’ai tremblé ^^).

La serviette, la serviette la ...
La serviette, la serviette la …

Concernant la durée de vie, elle va se limiter aux alentours des 10h de jeu je pense. Il n’y a jamais de Game Over, vous continuerez peu importe vos bons ou mauvais choix. Par contre, rien ne vous empêche de recommencer certains chapitres (10 au total) pour essayer de faire mieux. Je regrette juste que l’on ne puisse pas sauter les cinématiques. Enfin, il y a des éléments à trouver ce qui rallonge votre temps de jeu. J’en ai raté assez peu, ils sont assez facile à trouver. Côté graphisme, c’est absolument superbe, on s’y croirait malgré certains visages qui font encore très jeu vidéo. Mais on déchiffre parfaitement les émotions qu’ils veulent donner. De plus, le fait que vous reconnaissiez certains acteurs et actrices donnent un sacré plus cinématographique. (Hayden Panettiere entres autres).

Conclusion : Malgré un gameplay assez minimaliste, Until Dawn parvient à immerger le joueur dans un Slasher Movie des plus réussi. Amateurs du genres, courrez vous le procurez. J’ai pris un pied d’enfer sur ce jeu. De plus, il est facile à aborder même pour un amateur de jeu vidéo. Mais prenez garde, c’est parfois assez gore. Âmes sensibles d’abstenir !!

Ma note : 9/10

La bande-annonce :

Vous voulez essayer une partie du jeu ? Voici une séquence intéractive (Attention spoiler du coup).

1 Rétrolien / Ping

  1. [Test] Hidden Agenda (PS4-PlayLink) - Nerdalors

Un avis ?