[Mini-Reviews] Kung Fury, Shaolin Soccer, Paul, Devil, La Cité de Dieu

Rattrapage, revisionnage, voici quelques mini-reviews avec Kung Fury, Shaolin Soccer, Paul, Devil et La Cité de Dieu.

Kung Fury (2015-Vu sur Netflix-31min) : Kung Fury, détective de la police de Miami dans les années 80, voit son coéquipier abattu par un Ninja. Adolf Hitler revient. Il va alors tenter de sauver le monde en remontant dans le temps pour tuer Hitler. Un bug informatique le conduit à voyager entre les époques.

Avis : Un moyen métrage suédois complètement déjanté. J’en avais parlé plusieurs fois et je n’avais jamais pris le temps de le voir. C’est super barré, et j’ai vraiment aimé ce style très année 80 ou tout se mélange (j’ai dit tout : Nazis, dinosaures, Vikings, voyage dans le temps ,art martiaux…).  On attend soit la suite soit un long-métrage apparemment.

Ma note : 8.5/10

Et vu que je suis super sympa, je vous mets le film en entier (Vous pouvez choisir les sous-titres). N’hésitez pas à commenter 😉

Shaolin Soccer (2001, Vu sur Netflix) : Un ancien joueur professionnel, Fung fait la connaissance d’un moine adepte d’arts martiaux, Sing. Il découvre que l’art de Shaolin peut être une arme fatale pour jouer au football. Les deux hommes décident alors de monter une équipe professionnelle avec d’autres moines shaolin.

Avis : Film presque culte, Shaolin Soccer fait fantasmer les fans d’art-martiaux. En effet, qui n’a jamais rêvé d’être super fort dans ce domaine et d’utiliser ses capacités pour faire autre chose comme le football ? Cette version nous entraîne dans une comédie un poil loufoque mais terriblement efficace un peu à la Olive et Tom version cinéma.

Ma note : 8/10

Paul (2011-Vu sur Netflix) : Deux nerds britanniques se rendent aux États-Unis pour le Comic-Con. Ils parcourent ensuite les lieux « mythiques » des amateurs d’ufologie. Sur leur route, ils découvrent un alien nommé Paul, échappé de la Zone 51, où il vivait caché depuis soixante ans. Paul les convainc de l’emmener avec eux et de l’aider à quitter la Terre, mais ils sont poursuivis par trois agents du FBI ainsi que le père d’une fille qu’ils rencontrent durant leur périple…

Avis : Simon Pegg et Nick Frost, l’un des meilleurs duo durant la dernière décennie en matière de comédie nous présente Paul (pas le poulpe mais l’extra-terrestre) vulgaire et drôle. C’est plutôt drôle même si le film est parfois inégal. Bref, c’est divertissant.

Ma note : 7/10

Devil (2010-Vu sur Netflix) : Un groupe de cinq personnes se retrouve coincé dans l’ascenseur d’un gratte-ciel, cependant, l’une d’entre elle s’avère être le diable.

Avis : Basé sur un scénario de M. Night Shyamalan, Devil nous plonge dans un huis-clos réalisé par John Erick Dowdle. Si c’est plutôt sympathique (grâce au suspens), on tourne un peu en rond. Mais réussir à tenir le spectateur devant l’écran pendant 1h30 dans un ascenseur reste une prouesse. Mais ça ressemble surtout à un épisode de la quatrième dimension.

Ma note : 5.5/10

La Cité de Dieu (2002-Vu sur Netflix) : Le film raconte l’histoire de la Cité de Dieu, un quartier violent de Rio de Janeiro, sur une période allant de la fin des années 1960 au milieu des années 1970. Le personnage principal (et narrateur) est issu de ce quartier et veut devenir photographe. À la fois acteur et spectateur des événements, il témoigne ainsi de l’évolution de ce quartier, notamment en ce qui concerne les gangs, l’armement, la drogue et ses amis d’enfance qui ne suivent pas la même voie que lui.

Avis : Superbe film sur les quartiers défavorisés de Rio de Janeiro. Ça faisait un sacré moment que je voulais le voir sans avoir le courage de le faire. Par contre, je n’ai pas décroché une seule seconde pendant son visionnage. Le peu de films sud-américains que j’ai vu m’ont souvent scotché (voir aussi Amours chiennes). Un grand film à avoir vu.

Ma note : 9/10

Soyez le premier à commenter

Un avis ?