[Critique] Tokyo Gore Police : l’avis critique d’un Nerd…

Joie, douceur, raffinement…

Année : 2008
Durée : 1h50
Réalisateur(s) :
Yoshihiro Nishimura
Avec : Eihi Shiina (beauté du Audition, de Takashi Miike), Itsuji Itao, Shôko Nakahara, Keisuke Horibe, Sayako Nakoshi…
Pays de production : Japon
Titre en VO : Tôkyô zankoku keisatsu

Un Tokyo futuriste aux néons fluo : une femme armée d’un redoutable katana, officier de police spécialisée dans la traque/destruction de mutants recherche le criminel de son père.

Tokyo Gore Police, un film japonais fou qu’on a dans les circuits indépendants (un carton au festival de Sitges) pour son don d’atteindre le fond de la folie, de noyer de sang la caméra (au sens littéral). C’est ce que l’on appelle communément un OCNI (Objet Cinématographique Non Identifié/Identifiable), délire absurde (mais « absurde » a-t-il unsens au vu de ce film ?)

Un film génial, à voir sans état de réflexion quelconque et des connaissances en nanards ou alors avec une passion pour des giclées de sang artificiel. Si vous n’avez ni l’un ni l’autre, abstenez-vous de voir ce film… surtout à la vue des effets qui sont vraiment « spéciaux » de par leur mauvaise facture…

Vous y croiserez des fusils-lance coups de main, des membres tronçonnés qui se recollent au corps, des cerveaux-tourelles de char, des jambes-crocodile, un pénis-canon, un oeil bionique, un bras-tronçonneuse, un chef de la police qui se prend pour Yojimbo… ….

A côté, Wild Zero, Reno911 ou BattleField Baseball mériteraient la Palme d’Or à Cannes, c’est pour vous dire…

Mais le film reste plaisant pour peu qu’on zaccepte ce délire d’incohérences et de fantasie visuelle, l’appelation gore étant là pour « excuser » le sang alors que c’est plus un gros n’importe quoi qui va vous divertir….

On voit une corrélation mutilation/vice des antipersonnages : une prostituée dont l’entrejambe est un crocodile, une écolière avec un avant-bras complet en forme de cutter avec une paire de seins-canon-cracheur d’acide (si, si, je vous jure…)

Tout est calculé au 100ème près… sauf les quantités de sang (2/3 litres de plus et on a un océan…)

Dans le film, on trouve des références à foison (Dali avec ses éléphants dans la femme « tronc » avec ses sabres) et rappelle à une moindre mesure un autre film du genre : « competitive swimmers »

Les coeurs sensibles s’abstiendront de regarder la bande annonce ci-dessous, les autres apprécieront !
Attention les yeux, ca va piquer !!!

Cinéphiles : 02/10
Amateurs de films Asia, déjantés, nanarphiles : 06/10

1 Comment on [Critique] Tokyo Gore Police : l’avis critique d’un Nerd…

  1. Bien LOL cette BA, j’ai même cru voir quelques vilains sortis tout droit de la bande de méchants dans X-Or 😀

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Vampire Diaries saison 1 en DVD | Nerdalors

Qu'en penses-tu ?